Please go to the Menu section, create a menu and then select the newly created menu from the Theme Locations box from the left.
Vânia le blogue !

Vânia le blogue !


Vive la différence!

le 17 mars, 2020

La déficience est entrée dans ma vie à la naissance de mon fils Henri-Louis, il y a 25 ans. Mon grand est atteint d’une déficience intellectuelle de modérée à sévère et a besoin d’aide dans toutes les sphères de la vie quotidienne.

Depuis tout petit, j’ai toujours cru important de faire en sorte qu’il soit visible. Des sorties au magasin, au marché, au musée, aux pommes, des promenades partout en ville, des voyages en avion… j’ai toujours tenu à ce que les gens le voient et acceptent sa différence.

Son père, sa sœur et moi avons vécu en public toutes sortes de situations, certaines drôles, certaines difficiles, d’autres très tristes.

Mais avec les années, le jugement et donc le comportement des gens à l’égard de notre Henri-Louis se sont adoucis. Pas seulement envers lui, mais aussi, je crois, à l’égard de la différence en général. Aujourd’hui plus informés, les gens savent que nos enfants différents ont le droit, comme tous les autres citoyens, d’avoir une vie épanouie : d’aller à l’école, d’avoir un travail stimulant et valorisant, et même, devenus grands, d’avoir un chez–soi où habiter en toute sécurité et continuer d’expérimenter des choses.

Les efforts investis au fil des ans pour arriver à sensibiliser la population à la complexe réalité et à l’exigeant quotidien des personnes handicapées mais aussi à leurs capacités et à leur valeur ont porté certains fruits. Entre autres progrès, les jeunes adultes différents ont aujourd’hui une meilleure chance d’intégrer le marché du travail. Ils sont davantage pris en compte.

Il nous reste toutefois énormément de chemin à faire comme individus et comme société. Les lacunes à combler restent très nombreuses, parfois même douloureuses il faut le reconnaître. Puisque chaque fois que la chance leur en est donnée, nos jeunes handicapés acquièrent des compétences et s’épanouissent, il est souhaitable que les instances gouvernementales, les organismes de bienfaisance et les entreprises privées travaillent de concert pour littéralement les sauver en favorisant leur intégration et donc en leur assurant une vie qui soit source d’accomplissement optimal et conséquemment de bonheur et de fierté.

Parce qu’ils nous enrichissent quotidiennement dans notre humanité, parce que, autant que chacun de nous, ils sont des citoyens à part entière, parce que nous les aimons et les respectons, il est de notre devoir de leur garantir un présent et un avenir meilleurs afin qu’ils puissent eux aussi participer dignement à la société québécoise.

C’est la Semaine de la déficience intellectuelle ! Cette semaine de sensibilisation a pour but de faire mieux connaître la réalité des personnes en situation de handicap et de briser les barrières sociales et les préjugés dont elles sont encore trop souvent victimes.

Soyons tous et chacun conscients de la différence, apprenons le respect et le dévouement à l’endroit de ses porteurs et surtout faisons individuellement et collectivement ce qui est à faire pour que, au Québec, le mot inclusion prenne tout son sens !

Semaine québécoise de la déficience intellectuelle a lieu du 15 au 21 mars 2020

Ajoutez un commentaire