Please go to the Menu section, create a menu and then select the newly created menu from the Theme Locations box from the left.
Vânia le blogue !

Vânia le blogue !


François Chartier – Créateur d’Harmonies et Producteur « négociant-éleveur » de vins

le 25 août, 2016

DR_Chartier_essentiel-590

Q : Quand vous êtes-vous intéressé à l’univers  aromatique pour la première fois ?

R : J’ai été copropriétaire d’un bistro de bières importées, au milieu des années 1980, dans les Laurentides, et je me suis laissé prendre au jeu de déguster les bières et de lire sur le sujet afin de bien faire mon travail. Le vin a vite pris une place plus importante. J’ai suivi un cours en février-mars 1989, au Club de dégustation de Montréal, où j’ai su que le vin et la gastronomie au sens large devaient être mon chemin. D’où ma décision de quitter mon bistro en 1989 pour suivre une formation en sommellerie à l’École hôtelière des Laurentideset j’y ai obtenu mon diplôme au printemps 1990. Je travaille dans la restauration depuis 1985 et je m’intéresse aux vins et aux harmonies vins et mets de façon soutenue depuis 1986.

Q : Quelle est, selon vous, la base qui facilite la compréhension des vins ?

R : Il faut lire, tout lire ! Articles, chroniques, magazines, blogues, livres… et bien sûr déguster le plus possible, afin de savoir ce que l’on aime et ce que l’on n’aime pas, et pourquoi. Puis en parler avec ses amis et son entourage, car verbaliser le tout fixe la mémoire olfactive. Si on désire en faire un métier, alors il faut bien sûr aller à l’école, que ce soit e sommellerie ou d’œnologie (en Europe, pour cette dernière discipline). Et enfin, voyager afin de visiter les vignobles et d’écouter les vignerons parler de leur passion afin d’apprendre leur langage.

Q : Existe-t-il des vins à prix raisonnable susceptibles de procurer des plaisirs similaires à ceux des vins de grande renommée vendus très cher ?

R : Tout dépend ce que l’on entend par « raisonnable »…  Malheureusement, depuis 1996, le prix des grands vins, plus particulièrement des cuvées les plus rares, a atteint des niveaux stratosphériques ! Effet de l’offre et de la demande. Mais, mis à part ces grands vins rarissimes et chers, il existe une pléthore de vins de très grande qualité, moins connus donc moins recherchés et donc moins coûteux, qui procurent un plaisir incroyable. Osez vous aventurer hors des sentiers battus, vos papilles en seront comblées.

Q : Le nouveau Blanc Chartier 2014 est arrivé. En quoi consiste son assemblage ?

R : Dans la lignée du nouveau Rosé Chartier 2015, qui reflète la maturité de mon travail de producteur de vin « négociant-éleveur » à la vigne comme à la cave, aidé par mes complices (la famille Mezy et Pascal Chatonnet), le millésime 2014 de mon vin blanc languedocien signe une évolution tout aussi marquante que celle de mon rosé. Habillée de nouvelles étiquettes qui expriment l’importance du terroir dans ma démarche, ce vin blanc, né de l’exceptionnel millésime languedocien 2014, se démarque des deux précédents millésimes, que j’avais élaborés, par une plus forte proportion de chardonnay ainsi que par l’utilisation, pour la première fois, du plus qu’aromatique et texturé viognier. Comme par le passé pour ce cru, j’ai élaboré cette nouvelle cuvée au Clos des Augustins, un domaine en culture bio (biodynamie) situé dans l’appellation Pic Saint-Loup. Sa plus forte proportion de chardonnay de nobles origines, tout comme la présence de viognier, procurent à cette cuvée une richesse aromatique plus intense et un corps plus gras. Abricot, pêche, fleurs blanches, miel et noix de coco participent au profil aromatique. À l’image du nouveau Rosé Chartier, que j’élabore dans le même domaine, ce blanc est aussi plus texturé et plus généreux que ses prédécesseurs, mais toujours aussi parfumé et pénétrant, avec cette longue finale minéralisante provenant des calcaires minéralisés et fossilisés des différents terroirs de ce domaine de pointe. Plus que jamais un grand vin blanc de gastronomie.

Q : Au quotidien, quel est l’essentiel de François Chartier ?

R : Le plaisir ! Ce mot, ou cet état d’être, a toujours été, aussi loin que je me souvienne, le leitmotiv de ma vie. Et comme je fais un métier qui, pour moi du moins, n’en est pas un, dans le sens où je n’ai jamais l’impression de travailler – même s’il nécessite beaucoup de travail ! –, je suis en perpétuel plaisir de vivre l’expérience optimale, que ce soit dans mes recherches scientifiques aromatiques, dans mes moments de rédaction, dans mon travail d’élaboration en Europe de mes 22 cuvées de vins différentes, tout comme des bières gastronomiques que je conçois à Montréal avec Glutenberg, sans oublier dans les conférences que je donne aux quatre coins du monde, le plaisir que j’en retire est un plaisir de tous les instants.

L’essentiel de François :

CHARTIER_Img_Blanc_300
Le Blanc 2014, vin blanc Pays D’Oc, de Chartier Créateur d’Harmonies.
19,25 $ (disponible à la SAQ)

Print this pageEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedIn