Please go to the Menu section, create a menu and then select the newly created menu from the Theme Locations box from the left.
Vânia le blogue !

Vânia le blogue !


Carlos Huber – Architecte Fondateur d’Arquiste Parfumeur

le 5 juillet, 2018

Q : Quelle a été votre première rencontre avec un parfum ?

R : J’ai un souvenir très précis de l’eau de Cologne à la fleur d’oranger que mes parents utilisaient pour me peigner les cheveux quand j’étais enfant.

Q : Quelle est votre matière première fétiche et pourquoi ?

R : Parmi les matières naturelles, j’adore le neroli, qui est extrait des fleurs du bigaradier. Et du côté des matières synthétiques, j’adore Ambermax. Cette molécule d’ambre isolée du bois de cèdre m’évoque l’odeur d’une peau salée.

Q : Quelle est, parmi les fragrances que vous avec créées, celle dont vous êtes le plus fier ? Comment est-elle née ? Qu’évoque son nom ?

R : Je suis fier de chacun de mes parfums. Il m’est difficile de dire lequel a le plus de mérites. J’ai travaillé fort pour développer chacun d’eux. Toutefois, Nanban et Sydney Rock Pool ont suscité de plus longues élaborations. J’ai passé plus de deux ans sur chacun de ces deux parfums afin de les peaufiner et me rapprocher aussi près que possible de leur perfection respective. Nanban évoque les samouraïs qui rapportaient de leur périple au Mexique et en Europe épices,cuirs, café, résines et bois exotiques. Quant à Sydney Rock Pool, il s’inspire des célèbres piscines naturelles d’eau de mer creusées dans la roche que l’on trouve dans le sud-est de l’Australie.

Q : Tout comme un architecte, un parfumeur doit savoir se réinventer lui-même pour nourrir son art. Où puisez-vous votre inspiration ?

R : Je la puisse dans l’histoire, les voyages, lorsque je visite des immeubles et des sites historiques. Cela m’inspire à découvrir les histoires qui y ont été vécues, à rechercher comment c’était d’être à cet endroit à une époque certaine… Que pouvait-on sentir alors?

Q : L’odeur de votre enfance ?

R : Biscuits au sucre (petits sablés)… et eau de Cologne à la fleur d’oranger.

Q : Un parfum que vous auriez aimé créer ?

R : Gucci Envy… Neroli Portofino… Dior Homme…

Q : Selon vous, quelle est l’odeur du futur ?

R : J’anticipe la diversité, la multiplicité. Une senteur de contrastes, quelque part entre naturel et synthétique… la plaine et la ville… toutes races et cultures confondues, harmonieuses.

Les essentiels de Carlos :​​

Eau de Parfum Infanta en Flor, d’Arquiste.
225 $ les 100 ml

Eau de Parfum Aleksandr, d’Arquiste.
225 $ les 100 ml

Eau de Parfum Sydney Rock Pool, d’Arquiste.
225 $ les 100 ml
Bougie Art Deco Velvet, d’Arquiste.
95 $

Print this pageEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedIn